Psychothérapie

Prendre la décision de démarrer une psychothérapie n’est pas facile. Cela demande souvent du courage; bien trop souvent le regard de la société pose un jugement sur le fait de faire appel à un thérapeute.

Et pourtant ! De plus en plus de littératures, de journaux exposent les thèmes abordés en psychothérapie : le deuil, les renoncements nécessaires pour grandir, les étapes et crises identitaires à traverser, le sentiment de mal-être, les difficultés relationnelles, les conflits familiaux, les difficultés à s’engager, la sexualité, les angoisses de séparation, d’abandon, la solitude, la difficulté d’engagement, la finitude … et de manière générale, tout ce qui fait souffrance est aujourd’hui détaillé dans la presse grand public ! Lire ces articles ne suffit pas à calmer ce qui fait souffrance.

  • Pourquoi une psychothérapie ?

* Parce qu’il arrive un moment où on ne peut continuer à se débrouiller seul comme on le fait depuis si longtemps sans effectuer un changement.

* Parce qu’il est des périodes ou l’on se sent figé, dans la répétition. Ce qui fonctionnait avant, ne fonctionne plus, ou devient insupportable.

* Parce qu’on ne peut pas tout contrôler : le déroulement de sa vie et sa façon de réagir aux événements.

* Parce qu’il est des situations où l’on ne peut pas entamer seul un changement en profondeur.

En permanence, nous sommes amenés à trouver les ressources qui permettent de nous adapter. Cela implique parfois d’accepter l’inacceptable, choisir, renoncer, risquer au prix de frustration, d’insécurité…

La plupart des évènements normaux du cycle d’une vie (deuil, séparation, naissance, réorientation de carrière ou perte d’un emploi etc.) peuvent nous plonger dans une crise ou une remise en question plus ou moins profonde. Ils remettent au premier plan nos difficultés enfouies, nos peurs les plus profondes, bousculent nos croyances et certitudes. Le déséquilibre est alors source d’un changement positif, ou constitue un frein durable.

La psychothérapie permet d’éviter, de prévenir, d’accompagner ces périodes de fragilité plus ou moins ancrées et dont la source peut remonter loin en arrière.

En s’appuyant sur le vécu dans le présent entre le thérapeute et le client, dans l’ici et maintenant, elle permet de se libérer du passé, remettre le présent en mouvement et construire son avenir.

P1030929

  • Une psychothérapie pour qui?

* Pour toute personne adulte et adolescente qui rencontre des difficultés. Dans ce cas, les entretiens se déroulent en individuel.

* Pour les couples qui souhaitent retrouver un contact, une relation plus authentique ou en panne de désir.

* Pour la famille, afin d’aborder des difficultés relationnelles, trouver sa place et reconnaître celle des autres, identifier la répartition des rôles dans la famille, participer à la prise de conscience des processus en jeu entre les membres de la famille, ce qui peut se rejouer d’une génération à l’autre, …

  • Comment se déroule une psychothérapie?

Il y a bien évidemment un cadre déontologique, une fréquence définie, des rendez-vous en face à face.

Les 3 premiers entretiens sont au service du client et du thérapeute pour définir ensemble la manière dont va se dérouler la thérapie. Ce n’est qu’au bout de ces trois séances que l’engagement commun se prend ou non.

Dans certains cas, quelques séances suffisent à trouver les solutions adaptées au problème. Si le client décide d’entreprendre une psychothérapie, il faut généralement envisager une séance par semaine ou tous les deux semaines.

Ceci est vrai pour les consultations en psychothérapie individuelle ou de couple. En ce qui concerne les consultations familiales, les rendez-vous seront alternés, selon le besoin, de consultations individuelles et collectives.

  • Qu’est-ce qu’une psychothérapie efficace?

Chaque personne est unique, chaque rapport à la souffrance ou à une difficulté est unique, chaque psychothérapie est unique.

En tant que thérapeute, j’accompagne la personne à trouver sa singularité, à retrouver ses propres processus créatifs pour s’ajuster et vivre sa vie de manière responsable, en y intégrant toutes ses dimensions : intellectuelle, affective, corporelle, sociale et spirituelle.

En thérapie familiale ou de couple, il s’agit d’accompagner les membres d’une même famille pour sortir des situations figées, retrouver du mouvement dans les contacts, et reconnaître la responsabilité de chacun dans la co-création de ce qui se joue dans les relations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s